Entrée d’air sous la fenetre, comment faire ?

Vous souhaitez profiter d’un confort thermique ? On vous recommande de penser à l’isolation de vos fenêtres. C’est une solution parfaite si vous souhaitez réaliser des économies sur votre consommation d’énergie. Sachez que plus de 40 % de la perte de chaleur provient des fenêtres mal isolées. On vous recommande donc d’éviter ces entrées d’air avec des gestes simples. Pour cela, on vous conseille de suivre ces quelques lignes.

Pourquoi faut-il réduire les entrées d’air sous vos fenêtres ?

C’est une solution à tenir en compte si vous souhaitez renforcer l’isolation de votre maison. Penser à l’étanchéité d’air de vos fenêtres vous permet de réaliser une économie d’énergie de 5 %.

Ce qui devrait vous plaire si vous avez également besoin de vivre dans une habitation dotée d’un confort impressionnant.

Les solutions à adopter

Différentes solutions s’offrent à vous si vous souhaitez réparer les entrées d’air sous vos fenêtres. Vous pouvez par exemple commencer par la réalisation de calfeutrage. C’est une opération tout à fait facile à réaliser. Pour cela, vous devez utiliser des joints en mousse ou en néoprène. Si vous souhaitez profiter de la durabilité de votre réalisation, on vous conseille d’opter pour les joints en néoprène. Ce matériau est connu pour sa robustesse. En optant pour les modèles en mousse, vous devez les changer tous les deux ans. En ce qui concerne les joints moulés ou les joints métalliques, ils vous permettent de profiter d’une isolation parfaite et durable.

Les étapes à suivre afin de colmater votre fenêtre

Vous avez opté pour le colmatage de votre fenêtre ? C’est une opération tout à fait facile à mettre en place. Pour commencer, on vous conseille de repérer les entrées d’air. Pour cela, il vous suffit de mettre votre main sous votre ouverture. Une fois que c’est, il est temps de préparer votre fenêtre. Sa surface doit être parfaitement lisse et propre. À l’aide d’une spatule, grattez tout simplement les imperfections. Ensuite, n’hésitez pas à nettoyer la surface.

Avant de mettre en place les joints, on vous recommande de savoir choisir votre modèle. Pour cela, il ne vous reste plus qu’à le mettre en place. Mais, afin de ne pas vous tromper dans votre choix, on vous conseille de demander l’avis d’un professionnel. Il pourrait vous donner des conseils afin de trouver le modèle qui s’adapte à vos matériaux de construction. Si vous avez opté pour les joints en mousses, ils peuvent se présenter sous la forme d’un rouleau autocollant. C’est un modèle facile à mettre en place. Il vous suffit de dérouler le rouleau le long de la surface à calfeutrer.

Il y a également les modèles en silicone. Pour ce type de joint, on vous conseille de vous référer à la notice. Prenez un pistolet et appliquez ensuite un cordon de mastic en ligne droite le long de la zone à colmater. Une fois que c’est fait recouvrer celui-ci d’un film plastique. Et pour finir, fermer votre fenêtre pour que votre joint se forme. Après 24 h, une fois que ce dernier est sec enlevez la bande de démoulage.

Si vous pensez que vous avez besoin d’aide pour la réalisation de cette opération, n’hésitez surtout pas à demander l’aide d’un expert. Cela vous permet de profiter de la durabilité de votre réalisation.